Vous êtes ici :

Le Conseil de Développement fait sa rentrée !


11 septembre 2019

Le bureau s'est réuni le 4 septembre 2019 pour arrêter le programme des prochains travaux du Conseil de Développement (CdD).

 Avec un chantier majeur : le rapport d’activités 2015-2020

Les prochains mois seront marqués par un chantier majeur et mobilisateur : le rapport d’activités de 2015/2020 dont la préparation est en train d’être lancée par la présidence et les membres du bureau. Un tel chantier peut paraître simple. En réalité, c'est une tâche qui réclame une organisation méthodique. Le Conseil de développement a en effet pour ambition de le présenter de manière neuve, vivante et susceptible de rendre visible l’action du Conseil de développement. Il mettra en valeur les dynamiques originales et les combinaisons inédites entre la démocratie représentative et la relation citoyenne, que le Conseil a essayé d’initier tout au long de ces années.

Il tirera les enseignements et les résultats obtenus sur la base des orientations nouvelles appliquées dans le cadre du mandat voté par le conseil de Métropole en mai 2015, mandat qui aura permis au Conseil d'adopter une démarche singulière, anticipatrice  et ouverte s'appuyant non sur des idées « pures » mais sur le vécu et les expériences des membres de la communauté du Conseil. 

 

Un processus de participation renouvelé …

L'ambition est aussi de montrer que le CdD continue d’enrichir ses activités au travers de pratiques nouvelles qui peuvent être des leviers de progression vers une culture de la participation plus affirmée.

Le CdD a commencé à expérimenter une nouvelle orientation avec le rapport « Industries du Futur », en participant aux séances d'élaboration de fiches d'action de la Métropole portées par son administration. Le Conseil va continuer à explorer cette avancée possible en termes d’association d'acteurs du territoire sur  l'ensemble du processus, en passant par le recensement de leurs attentes par l'écoute jusqu'à leur prise en compte par les dispositifs de la collectivité. Le CdD aura l'opportunité d’utiliser l’offre de participation de ses membres et acteurs extérieurs impliqués dans les divers aspects du Projet Alimentaire du Territoire Lyonnais, ou encore au travers des (avec les) ateliers d'élaboration des modalités d'action du Schéma directeur des Énergies.

Avec cette posture, le CdD est au cœur des transformations, en proximité avec les habitants et leur vie dans des territoires aux situations spécifiques. Il a innové et a, peut-être, un temps d'avance. 

 

… accompagné de nouveaux questionnements

La question qui se pose maintenant est : est-ce que l’action du CdD suffit dans une société fragmentée et aux prises à des accélérations sans précédent ? Alors que la culture de la participation continue à se développer, celle-ci doit s’affirmer davantage au travers d’actions concrètes.

Il est ainsi nécessaire d’engager une réflexion sur les perspectives d'évolution des modalités de la participation à un moment où tout le monde pressent, sans bien en connaître la formule, qu'il faut réinventer la relation entre la démocratie représentative et les attentes des citoyens.                                          

Les orientations appliquées depuis 2015 complétées par la nouvelle pratique que le Conseil expérimente, pourront dès lors être l'occasion de tracer modestement les contours d'une participation à la mesure de la Métropole de Lyon, qui a toujours su avoir un temps d'avance dans les innovations.

La participation en est bien une !

Le Conseil de développement, au travers du suivi de ses contributions et de sa participation aux groupes de travail, aura ainsi l'occasion d'en parler au cours des prochains mois. [cliquez ici pour en savoir plus]

De la part de tout le Conseil de développement, nous vous souhaitons ainsi une bonne rentrée !

 

Anne-Marie Comparini, présidente au Conseil de développement